<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2006-10-29 à 10:44:59. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2006-10-29 at 10:44:59. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Lien vers la page d'accueil de Civilisations.ca
Sauter les liens de navigation Lien vers Carte du site Lien vers Index du site Lien vers Écrivez-nous Link to English version
Recherche Lien vers Recherche avancée
150, 
1856-2006
150 ans de culture, de collections et de découvertes
Votre pays. Votre monde. Votre Musée.

JALONS HISTORIQUES

Décembre 1832
La York Literary and Philosophical Society demande à l’Assemblée législative du Haut-Canada de financer la recherche consacrée à la géologie, à la minéralogie et à l’histoire naturelle de la province.

Septembre 1841
La Province du Canada octroie un montant de 1 500 £ pour la mise sur pied d’une Commission géologique de la Province du Canada.

1842
William Edmond Logan devient en septembre le premier directeur de la Commission géologique du Canada (CGC).

1843
Au terme de la première campagne sur le terrain entreprise par la CGC, le gouvernement demande à Logan d’établir un musée pour exposer les résultats du travail de la Commission. Le premier musée de la CGC ouvre ses portes sur la rue St-Jacques à Montréal.





Fonds de la collection nationale 
Bal costumé 
Communiqué 
À propos de l’exposition 
Mot des conservateurs 
Personnages clés 
Jalons historiques 
Cinq dates clés 
Trésors de l'exposition 
150 ans de publication 
Mozaïk civilisations 
Affiche du 150e anniversaire  

Trésors de l'exposition

Enfants assistant à une « conférence du samedi matin » au Musée national, Ottawa, 1939.

Enfants assistant à une « conférence du samedi matin » au Musée national, Ottawa, 1939 (détail). Les conférences pour enfants sont offertes à partir de 1912.
Archives du MCC 85903 LS

Mars 1845
La Province du Canada adopte une loi qui assure le financement à long terme de la CGC et qui établit son premier mandat officiel.

Été 1851
Logan réalise un montage d’intérêt géologique pour l’exposition du Crystal Palace de Londres. Cette présentation, qui fait sensation, devient la norme internationale en matière d’expositions minéralogiques.

1852
Logan fournit des moulages de pistes d’animaux pour un présentoir de la London’s Geological Society, ce qui met en évidence l’intérêt de la CGC pour des domaines autres que la minéralogie. Logan rédige en outre un mémoire recommandant la création d’un musée permanent pour la province. Ce musée serait avant tout consacré à la géologie, mais il comprendrait aussi des éléments sur l’histoire humaine.

1854-1856
La CGC produit une exposition qui connaît un immense succès à l’Exposition universelle de Paris en 1855. Durant cette même période, un comité spécial du gouvernement recommande l’élargissement du mandat de la CGC pour l’établissement d’un grand musée doté de tout le personnel voulu.

16 mai 1856
La Province du Canada adopte une loi qui, entre autres choses, permet à la CGC d’établir un musée géologique ouvert au public.

1862-1863
La CGC monte son premier présentoir « ethnologique » : une simple vitrine exposant des outillages lithiques des Premiers Peuples, des pipes en pierre et quelques fragments de poterie.

30 juin 1864
La Province du Canada adopte une loi assurant la permanence de la Commission géologique et de ses activités.

22 mai 1868
Le gouvernement fédéral désigne la collection du musée de la CGC « collection pour tout le Dominion du Canada ».

28 avril 1877
Le gouvernement fédéral affilie la CGC au ministère de l’Intérieur. Le mandat officiel de la CGC est élargi pour inclure l’étude de la flore et de la faune contemporaines de même que l’histoire humaine ancienne, les traditions, les langues et les conditions de vie actuelles des habitants des régions inexploitées du pays. Il est également proposé que l’on déménage le siège social de la CGC et son musée de Montréal à Ottawa.

1880
Un petit musée militaire est établi dans le Manège militaire de la place Cartier à Ottawa, préfigurant ce qui allait devenir le Musée canadien de la guerre.

Avril et mai 1881
La CGC et son musée déménagent dans un ancien hôtel de luxe à l’angle des rues Sussex et George dans le centre-ville d’Ottawa. Le musée attire 9 549 visiteurs la première année – bien davantage qu’à Montréal.

1882
La Société royale du Canada (SRC) est établie afin de contribuer, entre autres, à la collection d’objets destinés à un musée « d’archives, d’ethnologie, d’archéologie et d’histoire naturelle ».

16 mai 1890
Le gouvernement du Dominion adopte une loi qui constitue la Commission géologique en ministère gouvernemental.

1896
La Société royale du Canada demande au gouvernement fédéral de construire un nouvel édifice pour abriter le « Musée national ». La SRC propose d’élargir le mandat du Musée pour inclure des éléments industriels et artistiques.

1897
Le musée militaire d’Ottawa ferme ses portes, et ses collections sont mises en entreposage. Plusieurs objets sont transférés aux Archives publiques, surtout après la Première Guerre mondiale.

1898
Un géologue de la CGC publie une étude sur l’état des collections des musées et des collections privées au Canada et à Terre-Neuve. Le Musée national, qui détient plus de 92 000 objets catalogués, possède à l’époque la plus vaste collection du genre au Canada.

1899
Des plans préliminaires sont élaborés en vue de la construction d’un nouveau musée, mais l’emplacement ne sera choisi qu’en 1902. Les travaux débutent en 1906 et sont pratiquement terminés en 1910.


27 avril 1907
La CGC devient une division du tout nouveau ministère des Mines. Le gouvernement endosse la proposition du Musée de la CGC d’ajouter les « études anthropologiques » à son mandat officiel.

1er septembre 1910
Le Musée de la CGC établit une division de l’anthropologie sous la direction de Edward Sapir, premier anthropologue de profession à se joindre à l’équipe du Musée.

Automne 1910
La CGC et son musée occupent le nouvel Édifice commémoratif Victoria (ÉCV) sur la rue Metcalfe à Ottawa.

1911
La Galerie nationale du Canada obtient des locaux « temporaires » sur trois des quatre étages de l’aile est de l’ÉCV.

1914
La division de l’anthropologie de la CGC compte maintenant huit employés à plein temps.

1916-1920
L’édifice du Parlement est détruit par l’incendie du 4 février 1916 et la presque totalité de l’ÉCV est attribuée à la Chambre des communes et au Sénat. Le personnel de la CGC est dispersé dans différents édifices aux quatre coins de la ville et les collections sont mises en entreposage.

Mai 1920
Le gouvernement fédéral s’installe dans les nouveaux édifices du Parlement et l’ÉCV est réaménagé pour ses occupants initiaux.

1920
Les activités de la CGC dans les domaines de l’anthropologie et de la biologie sont placées sous l’autorité du directeur du Musée commémoratif Victoria. La CGC continue d’occuper sa part des espaces de l’ÉCV.

5 janvier 1927
Le gouverneur général en conseil désigne la Direction du Musée du ministère des Mines sous la dénomination « Musée national du Canada ».

1939-1946
La Direction des services topographiques du gouvernement fédéral occupe une partie de l’ÉCV. Le Musée doit mettre fin à toutes ses expositions, sauf celles présentées au rez-de-chaussée. Certains membres du personnel sont prêtés à d’autres services du gouvernement ou à l’armée pour la durée de la guerre.

1942
Le Musée canadien de la guerre est officiellement établi dans l’édifice Trophy sur la promenade Sussex à Ottawa, voisin des Archives publiques.

Janvier 1950
La CGC est rattachée au ministère des Mines et des Relevés techniques et le Musée national devient partie intégrante du ministère des Ressources et du Développement économique. La CGC et le Musée national demeurent tous les deux dans les locaux de l’ÉCV jusqu’en 1959.

1956
Le Musée national est divisé en deux directions : la Direction d’histoire naturelle et la Direction d’histoire de l’Homme. Cette dernière comprend une division de l’archéologie et une division de l’ethnologie.

1958
Les deux directions du Musée national sont placées sous l’autorité d’un directeur unique. Le Musée canadien de la guerre devient une division du Musée national du Canada.

1959
La CGC quitte l’ÉCV et emménage dans de nouvelles installations, sur la rue Booth à Ottawa.

1960
La Galerie nationale du Canada quitte l’ÉCV et déménage dans de nouveaux locaux sur la rue Elgin.

1964
Une Division de l’histoire est établie au sein de la Direction d’histoire de l’Homme.

1966
Une Division de folklore est établie au sein de la Direction d’histoire de l’Homme. Le Musée canadien de la guerre déménage dans l’ancien édifice des Archives publiques sur la promenade Sussex. Le Musée national crée une Direction des sciences et de la technologie.

1er avril 1968
Le Musée national est transféré à la Corporation des musées nationaux du Canada qui relève du Secrétariat d’État du Canada. La Direction d’histoire de l’Homme devient le Musée national de l’Homme, la Direction d’histoire naturelle devient le Musée national des sciences naturelles et la Direction des sciences et de la technologie devient le Musée national des sciences et de la technologie.

1969
L’ÉCV est fermé pour effectuer des rénovations; le personnel et les collections sont temporairement localisés à différents endroits dans Ottawa.

19 octobre 1971
Le ministre des Postes annonce l’établissement, au sein du Ministère, d’un Musée national de la poste.

1974
Le Musée national de la poste ouvre ses portes dans l’édifice Sir Alexander Galt à Ottawa.

1974-1977
L’ÉCV rouvre ses portes au public. Le Musée national de l’Homme occupe la moitié ouest de l’édifice et le Musée national des sciences naturelles, la moitié est.

1982
Des plans sont dévoilés pour la construction de nouveaux édifices, à la fois pour le Musée national de l’Homme et la Galerie nationale du Canada.

24 juin 1986
Le Musée national de l’Homme est renommé Musée canadien des civilisations (MCC).

1988
La collection d’histoire de la culture matérielle ainsi que le personnel du Musée national de la poste sont transférés au Musée canadien des civilisations pour former la division Musée national de la poste du MCC. La collection d’objets philatéliques et d’objets d’art est transférée aux Archives nationales du Canada.

29 juin 1989
Le nouveau Musée canadien des civilisations ouvre ses portes à Hull, maintenant Gatineau (Québec).

30 janvier 1990
Le gouvernement fédéral adopte la Loi sur les musées, qui a pour effet de dissoudre la Corporation des musées nationaux du Canada et de créer plusieurs nouvelles entités sociales, parmi lesquelles la Société du Musée canadien des civilisations (qui existe officiellement depuis le 1er juillet 1990).



 

Date de création : 28 avril 2006. Mise à jour : 27  juin 2006
© Société du Musée canadien des civilisations
Avis importants
Gouvernement du Canada