<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2006-11-20 à 19:21:33. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2006-11-20 at 19:21:33. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives Canada
Élément graphique EnglishContactez-nousAideRechercheSite du Canada
AccueilÀ notre sujetQuoi de neuf?À l'affichePublications


Politique de gestion des collections
de la Bibliothèque nationale
du Canada

Un résumé

Février 1993
(Révisé: Août 1999)




TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

Mission de la Bibliothèque nationale

I. ÉNONCÉS DE PRINCIPES DE BASE

DÉFINITION DE DOCUMENT CANADIEN
ACQUISITION
Patrimoine
Développement des bibliothèques
Mise en commun des ressources
Élagage
CONSERVATION
Collection Conservation
Collections spéciales
Collection de consultation
CONTRÔLE BIBLIOGRAPHIQUE
Notices ordinolingues
Niveaux de catalogage
Bilinguisme
Priorités en matière de catalogage
SERVICES
PROMOTION
II. LIGNES DIRECTRICES RÉGISSANT LES COLLECTIONS
PRINCIPES GÉNÉRAUX
PATRIMOINE
Documents canadiens
Approche historique du développement
de la société canadienne
Littérature canadienne
Musique canadienne et musique au Canada
Référence
DÉVELOPPEMENT DES BIBLIOTHÈQUES
La bibliothéconomie et les sciences de l'information au Canada
Collection de soutien au personnel de la bibliothèque nationale
MISE EN COMMUN DES RESSOURCES
Collections-ressources nationales
Soutien aux bibliothèques fédérales

INTRODUCTION

Le présent document résume la Politique de gestion des collections de la Bibliothèque nationale du Canada (1990) et les révisions ultérieures du document. On peut consulter la politique complète, qui compte 260 pages, ou l'emprunter au moyen du prêt entre bibliothèques. La politique des collections de publications électroniques diffusées en réseau n'est pas décrite dans le présent sommaire, mais se retrouve dans le document Politiques et directives relatives aux publications électroniques diffusées en réseau (Octobre 1998).

La Politique de gestion des collections vise à offrir des stratégies, des priorités et des politiques précises et intégrées relatives au développement, à l'accès et l'entretien des collections de la Bibliothèque.

MISSION DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE

La Bibliothèque nationale se consacre à édifier une ressource nationale de niveau mondial qui permette aux Canadiens de se connaître et de connaître leur pays par l'entremise du patrimoine de l'édition et de fournir une passerelle efficiente vers les sources nationales et internationales d'information.

Les collections de la Bibliothèque nationale sont essentielles à l'accomplissement de sa mission et elles doivent constituer la plus forte concentration de documents canadiens publiés au monde.

La Bibliothèque nationale contribue aussi, dans une large mesure, au développement des collections et des services documentaires partout au pays et à la mise en commun des ressources par les bibliothèques canadiennes.

I. ÉNONCÉS DE PRINCIPES DE BASE

DÉFINITION DE DOCUMENT CANADIEN

On appelle "document canadien" les documents publiés au Canada, ainsi que les documents publiés dans d'autres pays, mais dont le créateur ou le sujet est canadien.

Le "créateur" peut inclure a) l'auteur (l'écrivain), b) le traducteur, c) l'éditeur, d) le compilateur, e) l'illustrateur, f) le compositeur, g) le parolier, h) l'arrangeur, i) l'interprète, j) le réalisateur, k) le conservateur d'une exposition, l) le président d'un comité qui publie un rapport, m) le relieur, n) l'imprimeur, ou o) toute personne qui a assumé une fonction créatrice.

Un "créateur canadien" peut être:

  • un citoyen canadien;
  • un immigrant reçu au Canada;
  • une personne qui a habité au Canada durant la réalisation de l'oeuvre;
  • un ancien citoyen canadien qui a reçu son enseignement et sa formation professionnelle au Canada avant de s'installer à l'étranger, et qui est généralement reconnu comme Canadien.

Un "sujet canadien" concerne:

  • un lieu, une personnalité, un groupe, un événement, une politique, une activité, une expérience, un thème canadiens ou une combinaison de plusieurs de ces sujets;
  • la participation du Canada dans un lieu, un groupe, un événement, une politique, une activité, un thème ou une combinaison de ces sujets.

La définition exclut les sujets qui ne sont liés au Canada que par association ou intérêt commun.

ACQUISITION

Patrimoine

DOCUMENTS CANADIENS

La Bibliothèque nationale acquiert tous les documents canadiens publiés, quel que soit leur support.

Elle peut conclure des ententes avec d'autres établissements pour garantir l'acquisition et la conservation de certaines catégories de documents canadiens ailleurs au pays.

Elle procède à une acquisition sélective des documents canadiens non publiés afin de compléter le patrimoine littéraire et musical et de favoriser le développement des bibliothèques.

Elle acquiert les documents canadiens par l'entremise du dépôt légal, par des achats, des dons, des échanges et d'autres mesures.

Elle acquiert des exemplaires des documents canadiens pour les conserver et les mettre à la disposition des usagers.

DOCUMENTS NON CANADIENS

Outre les documents canadiens pertinents, la Bibliothèque nationale acquiert de façon sélective des documents non canadiens (documents publiés à l'étranger et dont le créateur ou le sujet n'est pas canadien).

Elle acquiert de façon sélective des documents non canadiens pour appuyer la recherche dans les domaines indiqués ci-dessous:

  • musique canadienne et musique au Canada;
  • littérature canadienne;
  • approche historique du développement de la société canadienne.

Elle acquiert des documents de référence non canadiens pour étayer les recherches portant sur le patrimoine de l'édition canadien et sur les domaines privilégiés, ainsi que pour répondre aux besoins documentaires nationaux et internationaux sur le Canada.

Elle se porte acquéreur d'ouvrages de référence non canadiens pour la collection Jacob M. Lowy, formée de livres hébraïques et judaïques rares et donnée à la Bibliothèque en juin 1977.

Elle acquiert des documents non canadiens par l'entremise d'achats, de dons et d'échanges.

Elle achète des documents non canadiens pour la consultation, habituellement en un seul exemplaire.

Développement des bibliothèques

DOCUMENTS CANADIENS

Les exemplaires de consultation des documents canadiens acquis dans le but de conserver le patrimoine répondent également aux besoins documentaires en matière de développement des bibliothèques au Canada, ainsi qu'aux besoins du personnel de la Bibliothèque nationale.

DOCUMENTS NON CANADIENS

La Bibliothèque acquiert des ouvrages non canadiens de façon sélective pour faciliter le développement des bibliothèques au Canada et pour répondre aux besoins professionnels de son personnel.

Mise en commun des ressources

DOCUMENTS CANADIENS

L'exemplaire de consultation acquis et conservé par souci du patrimoine permet à la Bibliothèque d'assumer ses responsabilités en matière de mise en commun des ressources et d'accès universel aux publications (AUP).

DOCUMENTS NON CANADIENS

Outre les documents non canadiens acquis pour appuyer le développement des bibliothèques et le patrimoine, la Bibliothèque nationale procède à une acquisition sélective de documents non canadiens pour appuyer la mise en commun des ressources de la façon suivante:

La Bibliothèque nationale acquiert de façon sélective et conserve des documents non canadiens en sciences sociales et humaines, et plus particulièrement des ouvrages peu répandus, pour en assurer la disponibilité au Canada.

La Bibliothèque nationale acquiert de façon sélective certains ouvrages de référence non canadiens:

  • pour appuyer ses services de prêt entre bibliothèques et de localisation;
  • pour alimenter un réseau d'aiguillage efficace entre les bibliothèques canadiennes et à l'échelle internationale;
  • pour étayer le service de référence de dernier recours offert aux autres bibliothèques canadiennes dans les domaines des sciences sociales et humaines où l'on s'attend à ce que les ressources nationales suffisent aux besoins;
  • pour aider les bibliothèques fédérales à répondre aux besoins d'information du gouvernement dans le domaine des sciences sociales et humaines.

Élagage

En règle générale, la Bibliothèque nationale conserve tous les documents canadiens, quel que soit leur support. Toutefois, compte tenu de la nature de certains types de publications, il arrive que des documents ne soient pas conservés.

Les documents qui échappent à la Politique de gestion des collections et qui pourraient être utilisés à de meilleures fins ailleurs seront mis à la disposition de l'ensemble des bibliothèques.

Tous les documents seront élagués de façon sélective et en fonction des critères suivants:

  • demande externe;
  • ressources et compétences disponibles;
  • espace;
  • état matériel du document;
  • ententes de coopération;
  • niveau d'accès par l'entremise des catalogues.

La Bibliothèque nationale s'efforce de prolonger l'accès aux documents élagués pour que les bibliothèques canadiennes puissent continuer à les utiliser.

CONSERVATION

La Bibliothèque nationale prend des mesures de conservation afin d'assurer la longévité de ses collections. (Voir aussi: Politique en matière de conservation, 1989)

Collection Conservation

Pour assurer la conservation des documents canadiens, la Bibliothèque nationale a mis sur pied une Collection Conservation entreposée à part, formée, en principe, d'un exemplaire original de tous les documents canadiens qu'elle possède. Cette collection vise avant tout à conserver les documents canadiens, quel que soit leur support.

Collections spéciales

La Bibliothèque nationale assure la conservation de ses collections spéciales, qui sont des collections distinctes renfermant des documents d'une rareté et d'une valeur exceptionnelles et qui mettent l'accent sur certains sujets ou supports. Ces collections bénéficient d'un traitement spécial dans toutes les activités des bibliothèques.

Collection de consultation

La Bibliothèque nationale assure la conservation de sa collection de consultation afin que les documents puissent être consultés sur place et à l'extérieur.

CONTRÔLE BIBLIOGRAPHIQUE

Notices ordinolingues

La Bibliothèque nationale fournit des notices bibliographiques ordinolingues afin d'assurer l'accès à toutes ses collections. Pour être plus précis:

  • tous les documents acquis présentement font l'objet d'une notice ordinolingue le plus rapidement possible;
  • des notices ordinolingues seront établies pour tous les documents déjà intégrés aux collections sans avoir fait l'objet d'une telle notice.

Niveaux de catalogage

DÉFINITION

La Bibliothèque nationale applique les méthodes de description et d'accès définies par les Règles de catalogage anglo-américaines, deuxième édition, révision 1998 (RCAA2R1998), ainsi que l'accès normalisé par sujet qui concerne plus particulièrement les vedettes-matières et la classification. Fondamentalement, tout niveau de catalogage s'accompagne d'un certain niveau de description qui comprend des points d'accès (au sujet, à la cote, aux noms propres, etc.).

  • Niveau complet : le niveau le plus élevé des notices : correspond au premier niveaux de description des RCAA2R, avec vedettes-matières et les classifications Dewey et LC , notice autorité complète.
  • Niveau minimal : le niveau intermédiaire des notices : peut avoir peu de points d'accès, aucune vedette-matière, classification LC pour la plupart des ouvrages, ouvrage d'autorité, indice Dewey abrégé, notes limitées.
  • Niveau abrégé : une notice brève conçue pour l'identification seulement : l'accès est limité à un point d'accès outre la vedette principale, peu de notes, classification uniquement si elle est requise pour le rangement des ouvrages, aucune vedette-matière, pas de notice autorité.

POLITIQUE

La Bibliothèque nationale catalogue ses documents selon différents niveaux choisis en fonction de la nature des documents. Le niveau complet est accordé aux documents du programme de Catalogage en Publication (CIP), à plusieurs publications gouvernementales du Programme des services de dépôt (PSD), aux ouvrages faisant partie des collections spécialisées de la Bibliothèque et aux publications courantes des domaines privilégiés de la Bibliothèque (la littérature canadienne, l'histoire de la société canadienne, et la musique canadienne). Le niveau minimal est accordé à la plupart des autres documents. Le niveau abrégé s'applique à des livres de fiction à grande diffusion, des ouvrages éphémères et autres publications moins importantes, des ouvrages didactiques de moindre importance et des ouvrages moins récents.

Bilinguisme

La Bibliothèque nationale assure un catalogage bilingue de ses collections. Ce qui signifie que tous les documents canadiens peuvent être retrouvés dans les deux langues et peuvent avoir des descriptions bibliographiques en anglais ou en français, selon la langue de publication.

Priorités en matière de catalogage

Les priorités en matière de catalogage visent à assurer aux usagers un accès dans les plus brefs délais aux notices des documents actuels qui sont les plus importants.

SERVICES

La Bibliothèque nationale fournit des services selon les principes suivants:

  • la collection de consultation peut être consultée sur place par des utilisateurs dûment enregistrés, et à l'extérieur par l'intermédiaire du prêt entre bibliothèques; et
  • la Collection Conservation de documents canadiens est une collection d'usage limité, qui ne peut être consultée que sur place et sous surveillance, et ses documents ne peuvent faire l'objet de prêts entre bibliothèques.

En principe, la Bibliothèque nationale se porte acquéreur d'un ou de plusieurs exemplaires de consultation ou crée des substituts à cet effet. Les articles qui ne peuvent être prêtés à l'extérieur peuvent être remplacés par des substituts (ou des reproductions).

La Bibliothèque nationale accepte les réserves imposées sur l'utilisation de certains documents pour un laps de temps limité par les éditeurs et les donateurs (par exemple, les sondages d'opinion, les corrigés d'exercices scolaires, la correspondance personnelle). Elle respecte les réserves lorsque l'affranchissement des droits a été obtenu seulement pour un groupe limité d'usagers (par exemple, les handicapés).

La Bibliothèque nationale encourage la consultation de substituts plutôt que d'originaux lorsque ceux-ci ne peuvent supporter une utilisation fréquente (comme les documents rares ou fragiles) ou lorsque le seul original se trouve dans la Collection Conservation.

Sous réserve de la Loi sur le droit d'auteur, des substituts peuvent être créés sur microformes, sur photocopies, sur disques optiques ou au moyen d'autres techniques.

La Bibliothèque a défini des domaines privilégiés dans lesquels les collections, les outils d'accès et les compétences du personnel se conjuguent pour fournir des services plus poussés: musique canadienne et musique au Canada, littérature canadienne, approche historique du développement de la société canadienne, sciences de l'information et bibliothéconomie.

La Bibliothèque nationale offre des services bibliographiques sous forme de notices sur supports très variés qu'elle met à la disposition des intéressés, à l'échelle nationale et internationale.

PROMOTION

La Bibliothèque nationale s'efforce de promouvoir le patrimoine de l'édition canadien, les études canadiennes et la recherche dans les domaines qu'elle privilégie.

II. LIGNES DIRECTRICES RÉGISSANT LES COLLECTIONS

PRINCIPES GÉNÉRAUX

La Bibliothèque nationale approuve le document de la Canadian Library Association intitulé Position Statement on Intellectual Freedom et, dans ses Lignes directrices régissant les collections, elle formule le principe suivant:

"Il revient aux bibliothèques de garantir et de faciliter l'accès à toutes les formes de la connaissance et de l'activité intellectuelle, y compris à celles que certains segments de la société peuvent considérer comme non conventionnelles, excentriques ou inacceptables. Pour ce faire, les bibliothèques doivent acquérir la plus vaste collection de documents possible et la mettre à la disposition des usagers." (Traduction de: CLA, Position Statement on Intellectual Freedom, modifié le 18 novembre 1985.)

La Bibliothèque nationale se conforme à la politique du Conseil du Trésor du Canada sur la gestion des renseignements détenus par le gouvernement et, selon ses Lignes directrices régissant les collections:

  • elle acquiert tous les documents publiés par les organismes du gouvernement fédéral ou produits à leur intention;
  • elle peut acquérir "des exemplaires de documents inédits [...] s'ils servent à retracer le contexte historique des politiques et des programmes des organismes; à compléter d'autres documents publiés; ou s'ils sont conçus pour être distribués et mis à la disposition du public." (Management of Government Information Holdings [Gestion des renseignements détenus par le gouvernement], 1989, p. 22).

En ce qui concerne les renseignements non publiés détenus par le gouvernement fédéral et intégrés à ses collections, la Bibliothèque nationale veille à ce que la Loi sur l'accès à l'information et la Loi sur la protection des renseignements personnels soient respectées.

En outre, la Bibliothèque nationale assure le respect de la Loi sur le droit d'auteur dans toutes les activités de gestion des collections.

PATRIMOINE

Documents Canadiens

Généralités

Les ouvrages canadiens doivent former le noyau des collections de la Bibliothèque nationale, où doit se trouver la plus forte concentration de documents canadiens au monde. Par l'entremise de ces collections, la Bibliothèque assure l'acquisition et la conservation du patrimoine de l'édition canadien.

Lorsqu'il est peu réaliste de développer des collections centrales de certains types ou de certaines catégories de publications canadiennes, la Bibliothèque nationale collabore avec d'autres bibliothèques et établissements canadiens pour s'assurer que ces documents seront recueillis et conservés à titre de ressources nationales.

Outre les documents publiés au Canada, la Bibliothèque nationale s'efforce d'acquérir le plus grand nombre possible de documents publiés à l'étranger qui sont l'oeuvre de Canadiens ou qui traitent directement du Canada, de son rôle dans les affaires internationales, ou de ses habitants.

Si le contenu d'un document est canadien pour un tiers (auteur ou sujet traité), il est considéré comme canadien. Une publication dont moins d'un tiers du contenu est canadien ne sera acquise que si la partie canadienne de l'ouvrage est jugée importante pour le patrimoine de l'édition canadien, s'il revêt quelque intérêt pour l'un des domaines privilégiés, ou si l'information ne se trouve sous aucune autre forme, par exemple, répertoires, encyclopédies, recueils de statistiques.

Acquisition complète

La Bibliothèque nationale rassemble tous les documents canadiens publiés suivants, quel que soit leur support:


actes de conférences
annuaires
atlas
bibliographies publiées
bulletins d'information, cahiers de musique
calendriers des collèges et des universités
cartons à dessins (avec une page de titre)
catalogues d'exposition
catalogues d'éditeurs
CD-ROM et autres bases de données sous forme tangible
collections de musique
dépliants
documents en braille
documents des associations et des sociétés
encyclopédies
enregistrements vidéo
enregistrements sonores
guides d'étude
illustrés
in-plano publiés avant 1900
journaux ethniques, autochtones et étudiants
livres parlants non commerciaux
livres imprimés en gros caractères
livres d'artistes, livres de poche
livres enregistrés
logiciels
manuels scolaires
mémoires
microformes (y compris tous les journaux disponibles)
monographies imprimées par des particuliers
musique
musique électronique
ordres du jour (avec le texte original)
partitions
périodiques
programmes de concert
publications annuelles
publications officielles fédérales et provinciales
publications officielles internationales et étrangères (considérées comme documents canadiens)
rapports techniques
rapports annuels
rapports de recherche
services de documents sur feuilles mobiles
sondages d'opinion
textes historiques, thèses
traductions publiées séparément
trames sonores
trousses sur supports multiples


Acquisition sélective

Tous les domaines privilégiés
Catalogues des libraires spécialisés dans les documents canadiens anciens
Communiqués non gouvernementaux
Bibliographies non publiées
Littérature canadienne, édition et livres d'art
Documents publicitaires et catalogues spécialisés
Livres objets et travaux d'édition uniques
In-plano du XXe siècle
Photographies de créateurs canadiens
Affiches
Musique canadienne et musique au Canada
Documents publicitaires et catalogues spécialisés
Photographies de créateurs canadiens
Affiches
Travaux d'étudiants
Sciences de l'information et bibliothéconomie
Documents publicitaires et catalogues spécialisés
Affiches
Travaux d'étudiants

La Bibliothèque nationale conserve, sur support original, une collection représentative des journaux quotidiens canadiens de toutes les régions du pays, dans les deux langues officielles.

Les guides ou horaires de télévision et de radio publiés séparément sont recueillis de façon sélective, lorsqu'ils contiennent des textes originaux importants.

Les annuaires scolaires sont recueillis pour les établissements postsecondaires. Les annuaires départementaux ne sont recueillis que pour les départements ou les facultés de musique et de sciences de l'information et de bibliothéconomie.

Les documents municipaux seraient acquis et conservés plus efficacement au moyen d'un programme décentralisé. Jusqu'à ce qu'un tel programme soit mis en place avec d'autres établissements, la Bibliothèque nationale continuera de recueillir les documents municipaux de façon sélective.

La plus grande partie des documents ci-dessus ne sont acquis qu'au moyen de dons imprévus ou lorsqu'ils font partie d'une collection, plutôt que par l'acquisition active.

Exclusions

La Bibliothèque nationale ne recueille pas les types suivants de documents canadiens publiés:

bandes de films (à moins qu'elles ne fassent partie de trousses)
calendriers des jours et des mois
cartes (publiées sur les feuilles séparées)
états financiers
ex libris
films
journaux hebdomadaires sur support original
journaux publiés principalement à des fins publicitaires
livres de poche, enregistrements sonores et vidéos
simplement imprimés, produits ou pressés au
Canada sans créateur, éditeur ou sujet canadiens
livres sur l'élevage du bétail
manuels de fonctionnement et d'entretien
programmes de danse
programmes de théâtre
prospectus
publications d'organismes locaux comme les syndicats locaux, les succursales de la légion,
les écoles individuelles, les églises individuelles;
par exemple:
rapports annuels
règlements
constitutions
bulletins d'information
annuaires
rapports faisant la promotion de la vente d'actions d'une compagnie
réimpressions qui, du point de vue bibliographique, ne diffèrent pas des éditions originales
traductions d'articles de périodiques

Nombre d'exemplaires

La Bibliothèque nationale acquiert deux exemplaires et conserve généralement jusqu'à trois exemplaires de tous les documents canadiens, à l'exception de certains types de documents précisés dans les lignes directrices qui suivent.

Approche historique du développement de la société canadienne

DOCUMENTS CANADIENS

Les collections de la Bibliothèque nationale du Canada qui permettent d'étudier l'histoire de la société canadienne sont constituées dans une optique nationale et interdisciplinaire. Cette approche de l'histoire de la société canadienne se veut à la fois chronologique et thématique et elle tient compte de la longue et durable influence qu'ont exercé sur son évolution la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis. Les caractéristiques des documents canadiens varient selon la période considérée; à l'époque des grandes découvertes, ils traitent de l'ensemble du continent, puis leur portée se réduit au fur et à mesure que se dessinent des frontières géopolitiques. Les thèmes, ou sujets principaux, évoluent avec la chronologie: autochtones; voyages et expéditions; immigration et colonisation; développement économique; systèmes politiques; relations étrangères et internationales; vie sociale et culturelle d'une nation multiculturelle en contexte bilingue. Les collections se composent d'un vaste fonds de monographies, de publications en série, de thèses, de journaux, de publications officielles fédérales et provinciales, tous publiés au Canada, ainsi que de documents analogues produits à l'étranger, mais dont l'auteur ou le contenu est canadien. Les documents canadiens sont acquis quels que soient leur langue et leur support.

DOCUMENTS NON CANADIENS

La Bibliothèque nationale acquiert les études importantes pour l'histoire de l'époque moderne dans la mesure où elles traitent, selon des points de vue très variés, d'événements et de mouvements qui ont influencé la société canadienne. Par exemple, la Révolution américaine, le "Chemin de fer" clandestin, la grande famine irlandaise et la révolution en Hongrie sont des événements qui ont eu des répercussions directes et importantes sur la société canadienne et ont modifié les schémas d'immigration et de colonisation. Les mouvements intellectuels, philosophiques et sociaux ont également profondément influencé la société canadienne. Parmi eux, signalons les missions religieuses françaises et britanniques, le mouvement ouvrier international et le racisme à l'égard des autochtones de l'Amérique du Nord. Les systèmes politiques et économiques ont également façonné la société canadienne et des travaux d'érudition leur ont été consacrés. Dans ce domaine d'influence, il suffit de nommer le mercantilisme français et britannique, l'industrie morutière, la monarchie constitutionnelle, la démocratie de type parlementaire et le libre-échange. Les ouvrages relatifs aux progrès techniques, tels que les inventions qui ont transformé les transports et les communications, ne sont recueillis que dans la mesure où ils concernent l'évolution historique de la société canadienne. Les documents non canadiens sont surtout acquis en anglais et en français, quel qu'en soit le support.

EXCLUSIONS

Dans ce domaine, des documents d'archives ne sont pas recueillis. Les riches collections des Archives nationales du Canada complètent les collections de la Bibliothèque nationale.

SALLE LOWY

Portée

La collection Jacob M. Lowy se compose de 3 000 volumes rares hébraïques, et certains judaïques, datant des débuts de l'édition au XVe siècle, et s'étalant sur cinq siècles. Ces livres comprennent de la littérature hébraïque ancienne, médiévale et postmédiévale (Bible, Talmud, commentaires, codes juridiques et réponses, philosophie, mysticisme, liturgie, histoire, belles-lettres et sciences).

Avec la collection Lowy, on trouve la collection Saul-Hayes de manuscrits hébreux, comprenant plusieurs centaines de manuscrits originaux du Yémen et de l'Orient en hébreu, en judéo-arabe et en judéo-perse, de même que 500 bobines de microfilms (et des microfiches) de manuscrits bibliques et rabbiniques médiévaux conservés dans des bibliothèques de Budapest, Varsovie, et un très petit nombre à Leningrad.

Les fonds de la salle Lowy sont soutenus par une collection de référence composée de plus de 1 250 ouvrages de littérature bibliographique et de référence hébraïque et judaïque, dont la bibliographie hébraïque et l'histoire de l'édition hébraïque constituent les points forts. Un certain nombre d'importantes collections de microformes, y compris des microfilms de livres rares, de manuscrits et aussi de catalogues et de bibliographies en hébreu et en yiddish, complètent les fonds de la salle Lowy.

Bien qu'à l'occasion, des dons de manuscrits et d'ouvrages hébraïques rares originaux soient ajoutés au fonds de la salle Lowy, l'acquisition de documents se concentre présentement sur la littérature bibliographique et de référence relative aux documents hébraïques et judaïques, et aussi (à un moindre degré) sur des séries de microformes et des éditions fac-similés d'oeuvres hébraïques et judaïques rares, telles que des manuscrits enluminés.

Littérature canadienne

DOCUMENTS CANADIENS

La collection se compose essentiellement d'oeuvres littéraires d'auteurs canadiens, publiées au Canada ou à l'étranger, d'oeuvres dont le contenu, les personnages ou le cadre de l'action sont canadiens, et d'études critiques (y compris des thèses) en littérature canadienne, quels que soient l'auteur ou l'origine. La collection de littérature comprend aussi des études critiques sur les littératures étrangères, produites par des auteurs, des éditeurs ou des traducteurs canadiens, et des oeuvres littéraires publiées au Canada par des auteurs non canadiens; des actes de congrès de littérature tenus au Canada, mais publiés à l'extérieur du pays, ainsi que des anthologies ou des oeuvres complètes ayant un contenu canadien important ou substantiel. Aux oeuvres pour adultes s'ajoutent les oeuvres pour enfants et adolescents. Complétant les documents publiés, les manuscrits littéraires canadiens, les papiers personnels et les documents d'illustration font l'objet d'une acquisition sélective. La collection reflète également les liens qui unissent la littérature canadienne, l'édition littéraire et l'édition d'art au Canada. Aussi peut-on constater la présence d'oeuvres qui traitent de l'évolution de la typographie, de la conception du livre, de l'illustration, de la fabrication du papier, de la reliure, de l'industrie et du commerce du livre sur divers supports au Canada.

DOCUMENTS NON CANADIENS

L'acquisition des oeuvres étrangères sert avant tout à soutenir la recherche en littérature canadienne. Parmi ces oeuvres, on trouve des ouvrages d'histoire ou de théorie littéraire, de biographie et de critique, des études de littérature comparée et des études critiques ou thématiques dans des domaines où les écrivains canadiens se sont taillés une place de choix sur la scène internationale. Ces oeuvres peuvent également inclure les éditions originales d'oeuvres traduites par des Canadiens. En outre, pour pouvoir replacer la littérature canadienne dans un contexte plus vaste, la Bibliothèque nationale acquiert les oeuvres maîtresses des pays qui ont influencé l'évolution de la littérature et de l'érudition littéraire canadiennes, ou qui ont évolué d'une manière analogue au Canada. L'accent est mis sur les écrivains étrangers qui ont établi des liens avec le Canada, la littérature ou l'édition canadiennes.

La collection de littérature de jeunesse comprend les principales oeuvres primées, les classiques, des recueils de contes de fées et des contes populaires, des comptines et des livres qui témoignent d'une tendance particulière ou importante dans les livres pour enfants et adolescents.

Pour étayer les études relatives à l'édition littéraire au Canada, la Bibliothèque acquiert de belles éditions, des livres illustrés et artistiquement reliés, ainsi que des livres qui montrent l'évolution technique et esthétique de l'imprimerie de qualité et de l'art du livre. Ces documents complètent les riches collections de la Bibliothèque en ce domaine, et, plus particulièrement, les livres d'artistes et les publications de petites maisons d'édition canadiennes.

Musique canadienne et musique au Canada

DOCUMENTS CANADIENS

La collection est formée de divers éléments: musique imprimée et livres traitant de la musique imprimée ou publiée au Canada, par des Canadiens, ou de musique canadienne publiée ailleurs dans le monde; périodiques canadiens sur la musique; enregistrements sonores et vidéos musicaux disponibles dans le commerce sur divers supports, et dont le compositeur, l'arrangeur, le parolier, l'interprète, le réalisateur, le sujet ou le lieu d'enregistrement est canadien. La Bibliothèque acquiert tous les documents récents et anciens de ce type, sans restriction quant à la langue, au genre ou au niveau intellectuel.

En outre, la Bibliothèque acquiert des collections d'archives importantes pour le patrimoine national, constituées par des organismes ou des particuliers. Ces collections comprennent des manuscrits d'ouvrages publiés ou inédits, des lettres, des photographies, des albums, des documents d'entreprises, des enregistrements non commerciaux et divers objets souvenirs. La Bibliothèque conserve aussi de manière sélective des programmes de concert, des affiches, des photographies, des brochures et d'autres documents pour ses dossiers de référence sur des particuliers, des associations, des organisations, des établissements, et des sujets divers canadiens. Ces documents complètent et enrichissent le patrimoine de l'édition (et de l'enregistrement) musical, et sont à la base même des futures recherches sur la musique au Canada.

La Bibliothèque nationale n'acquiert pas les documents d'archives qui relèvent des compétences d'autres établissements, à moins que ces documents fassent partie intégrante d'un fonds d'archives. La Bibliothèque souhaite fortement travailler à l'acquisition de documents musicaux d'intérêt local, en collaboration avec les établissements régionaux, provinciaux et municipaux.

DOCUMENTS NON CANADIENS

Les Canadiens interprètent la musique de tous les pays et de toutes les époques. Bien que cette musique soit amplement présentée dans les enregistrements sonores canadiens, la Bibliothèque ne cherche pas à acquérir l'équivalent imprimé de toutes ces oeuvres. Les critères de sélection sont appliqués avec rigueur de la façon suivante.

Soucieuse de situer et d'étayer l'étude de la musique canadienne et de la musique au Canada dans un contexte suffisamment large, la Bibliothèque acquiert les oeuvres importantes d'autres pays, notamment les compositions et les études critiques des pays qui ont influencé l'évolution de la composition, de l'interprétation et des études musicales canadiennes, ou qui ont connu une évolution musicale analogue. Elle rassemble les oeuvres complètes ou les compositions marquantes des principaux compositeurs, les anthologies nationales ou par genre musical et les ouvrages d'érudition qui font autorité pour pouvoir répondre aux besoins de référence du personnel de la Bibliothèque nationale et des usagers, y compris des membres de l'ensemble des bibliothèques canadiennes qui n'ont pas accès à des collections de musique ou à des spécialistes en la matière. La Bibliothèque s'efforce activement de coordonner les programmes coopératifs d'acquisition de documents onéreux, tels que les collections de microformes et les éditions fac-similés. Certains secteurs déjà particulièrement développés, comme la biographie musicale et les partitions d'opéras, font l'objet d'une acquisition sélective. La Bibliothèque acquiert aussi des publications à l'appui de fonds d'archives. Parmi les documents qui ne sont pas retenus pour l'acquisition, mentionnons les enregistrements sonores, les enregistrements magnétoscopiques et les documents d'archives canadiens, à moins qu'ils fassent partie intégrante d'un fonds.

Bien que cette collection d'appoint regroupe essentiellement des ouvrages postérieurs à 1800 et que la plupart d'entre eux concernent la musique européenne et nord-américaine, la continuité et l'interdépendance des courants musicaux sont telles qu'on y trouve également le répertoire et les études de base relatives au Moyen âge, à la Renaissance et au style baroque, ainsi que des anthologies et des écrits portant sur les musiques nationales de toutes les cultures. Les oeuvres musicales qui relèvent des catégories décrites ci-dessus ne font l'objet d'aucune restriction linguistique, mais les oeuvres critiques, théoriques, historiques et biographiques sont toutes acquises, à quelques exceptions près, en anglais, en français, en italien ou en allemand.

EXCLUSIONS

Ne sont pas retenus pour l'acquisition les collections d'archives d'importance purement locale, les compositions musicales inédites, telles que celles qu'on peut trouver à la bibliothèque du Centre de musique canadienne, les transcriptions ou les enregistrements inédits de musique folklorique qui, normalement, relèvent du mandat du Musée canadien des civilisations et les films sur des sujets musicaux et les enregistrements musicaux radiophoniques qui sont acquis par la Division des archives cartographiques et audio-visuelles des Archives nationales du Canada.

Référence

GÉNÉRALITÉS

On appelle ouvrage de référence tout document qui contient un ensemble de renseignements factuels, généralement classés par ordre alphabétique, chronologique ou systématique de façon à faciliter ou accélérer la consultation. Les différents sujets sont habituellement traités de façon superficielle ou synthétique. De par sa nature, l'ouvrage de référence est utilisé par de nombreux usagers pour de courts laps de temps. On peut citer comme exemples d'ouvrages de référence conservés à la Bibliothèque nationale les almanachs, les atlas, les bibliographies, les catalogues, les chronologies, les concordances, les dictionnaires, les répertoires, les encyclopédies, les compilations, les index géographiques, les glossaires, les guides, les index, les annuaires, etc.

Grâce à sa Collection de référence, la Bibliothèque nationale offre un service de référence général en sciences sociales et humaines, et plus particulièrement en études canadiennes. La Collection répond aux besoins de la clientèle de la Bibliothèque en lui fournissant des informations bibliographiques, en l'aiguillant vers d'autres services et en localisant les documents recherchés. La Collection de référence participe en outre à la mise en commun des ressources à l'échelle nationale et internationale en fournissant des sources bibliographiques ou de vérification canadiennes ou étrangères, telles que des bibliographies nationales, thématiques ou par type de documents, des listes collectives, les principaux catalogues de bibliothèques, des services de résumés signalitiques et analytiques, des catalogues d'éditeurs, des répertoires bibliographiques d'imprimés, des guides, des ouvrages biographiques, etc.

La Collection de référence est particulièrement développée en histoire canadienne, biographie, sciences politiques, législation, littérature, statistique et bibliographie. Les ouvrages canadiens dans les autres disciplines des sciences sociales et humaines, à savoir finance, commerce et économie, arts de la scène et beaux-arts, sociologie, psychologie, philosophie, religion et éducation sont recueillis avec moins d'intensité.

Compte tenu des domaines de spécialisation d'autres bibliothèques gouvernementales et de l'entente officielle conclue avec l'Institut canadien de l'information scientifique et technique (ICIST), la Bibliothèque nationale n'acquiert que des ouvrages de référence canadiens généraux ou qui font autorité en sciences, technologie, médecine, agriculture, sciences navales et militaires.

Les ouvrages non canadiens font l'objet d'une acquisition très sélective. Avant l'achat, chaque titre est soigneusement évalué en fonction de sa pertinence, des besoins des usagers, de l'originalité de son apport, de sa qualité, de son actualité, de sa langue et de son prix. En règle générale, l'acquisition de documents étrangers se concentre sur les publications de Grande-Bretagne, de France et des États-Unis ou sur ceux qui couvrent un très vaste champ de connaissances internationales.

La Bibliothèque acquiert des bibliographies nationales, internationales et spécialisées, des catalogues des principales bibliothèques, des listes collectives, des index, des annuaires internationaux, européens et nord-américains, pour fournir des renseignements bibliographiques, des références et des localisations. La Bibliothèque s'efforce d'obtenir (par voie de programmes d'échanges) au minimum la bibliographie nationale de tous les pays qui en publient une. Pour les pays de production anglophone ou francophone, ainsi que pour les principaux pays d'Europe de l'Ouest, l'acquisition de bibliographies nationales, historiques, spécialisées et par genres de documents est plus poussée.

HISTOIRE CANADIENNE

L'accent particulier mis par la Bibliothèque nationale sur l'évolution historique de la société canadienne est soutenu par une collection importante d'ouvrages de référence qui fournissent des renseignements importants et un accès accru aux collections générales, de publications officielles et de journaux de la Bibliothèque nationale. Des sources canadiennes et certaines non canadiennes offrent des renseignements de référence afin de soutenir la recherche sur le Canada dans les domaines comme les voyages, les autochtones, l'immigration et la colonisation, les systèmes politiques, l'évolution économique, les relations étrangères et internationales et la vie sociale et culturelle. Les ouvrages de référence canadiens qui fournissent des renseignements factuels ou un accès bibliographique aux vastes ressources de la Bibliothèque nationale en monographies, publications en série, publications officielles, journaux, thèses et microformes canadiens font l'objet d'une acquisition intensive. Les ouvrages canadiens qui traitent des sciences connexes à l'histoire, telles que la généalogie, l'héraldique, la patronymie, la toponymie et la biographie, bénéficient du même niveau d'acquisition. La Division des services de référence et d'information conserve aussi une collection remarquable d'annuaires imprimés ou sur microformes de villes et de provinces canadiennes, collection très utilisée qui tend à l'exhaustivité. Trois groupes de dossiers de référence, soit Référence générale, Publications officielles et Journaux, complètent la collection de référence d'ouvrages catalogués dans ces domaines privilégiés. Ce qu'on attend surtout de la Collection de référence de la Bibliothèque nationale, en ce qui concerne les documents non canadiens, ce sont des renseignements de nature comparative qui permettent de situer le Canada à sa juste place sur la scène internationale, et qui touchent plus particulièrement les statistiques, la finance, les affaires, les systèmes gouvernementaux, les lois, les politiques gouvernementales, les systèmes d'éducation et la religion.

LITTÉRATURE CANADIENNE

Une collection de référence très développée soutient aussi l'accent particulier mis sur la littérature canadienne et la création artistique du livre par la Bibliothèque. Dans ce domaine, la Bibliothèque nationale acquiert des sources biographiques, des bibliographies, des index, des dictionnaires, des annuaires, des guides et d'autres ouvrages relatifs aux écrivains canadiens et à leur contribution littéraire. On acquiert des ouvrages non canadiens de façon sélective, en mettant l'accent sur la littérature et les écrivains anglais et français et, en particulier, sur l'apport des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France.

AFFAIRES AU CANADA

Le secteur public et le secteur privé manifestent un besoin croissant de données canadiennes concernant les affaires, le marketing, l'industrie et les finances. La Collection de référence comprend des documents canadiens fondamentaux sur les affaires ainsi que des ressources sélectives non canadiennes. La collection d'imprimés est augmentée par des ressources informatiques en ligne, des disques optiques compacts (CD-ROM) et des ressources électroniques qui se prêtent très bien à l'impératif d'actualité des informations sur les affaires.

SUPPORTS

La Collection de référence comprend des imprimés, des microformes et des documents ordinolingues. Des disques optiques compacts (CD-ROM) sont acquis sélectivement en fonction de leur pertinence pour les études canadiennes, pour la recherche générale en sciences sociales ou pour leur intérêt en matière de vérification bibliographique.

Pour compléter ses collections internes, la Division des services de référence et d'information est abonnée aux systèmes en direct, canadiens et non canadiens, qui lui permettent de consulter des bases de données accessibles au public partout dans le monde. De nouveaux abonnements viennent s'ajouter en fonction de leur pertinence pour les études canadiennes ou de la matière traitée en sciences sociales et humaines. Le Service de téléréférence de la Division des services de référence et d'information n'est pas abonné aux systèmes spécialisés en sciences et ne peut généralement pas interroger des bases de données scientifiques.

En règle générale, les documents catalogués pour la Collection de référence sont des ouvrages imprimés, ce qui n'exclut pas la présence d'un nombre relativement restreint de documents inédits, tels que des bibliographies, quand les renseignements qu'ils contiennent sont à la fois uniques et précieux. À cette collection d'imprimés catalogués viennent s'ajouter des brochures, des documents dactylographiés, des coupures de presse et des photocopies, conservés dans des dossiers de référence et dans une section de documents non catalogués du secteur de la référence rapide.

DÉVELOPPEMENT DES BIBLIOTHÈQUES

La bibliothéconomie et les sciences de l'information au Canada

DOCUMENTS CANADIENS

En bibliothéconomie et sciences de l'information au Canada, la collection comprend des monographies, des publications en série, des documents, des rapports, des actes de congrès et des communications, des bibliographies, des périodiques, des bulletins, des documents audio-visuels et magnétoscopiques et des coupures de presse. On acquiert essentiellement les documents récents, utiles à la recherche, publiés ou non, quel que soit le support sur lequel ils se trouvent. Au nombre des documents inédits on trouve des études, des rapports, des bibliographies, des communications, des discours et des documents destinés aux présentations en public, des énoncés de principes, des manuels, des guides pratiques, des documents internes, des plans d'étage, des documents d'orientation et diverses publications éphémères. Certains documents canadiens sont acquis par l'entremise du dépôt légal, de dons ou d'échanges. Certains autres documents canadiens sont achetés.

En outre, des dossiers de référence ont été créés sur une vaste gamme de sujets relatifs aux bibliothèques, aux bibliothécaires et au développement des bibliothèques au Canada. On trouve, par exemple: des dossiers contenant des renseignements biographiques; des informations sur les organismes et les associations; sur les réunions et congrès; sur les bibliothèques universitaires, spécialisées, publiques, régionales et scolaires; des informations sur les systèmes de bibliothèques, ainsi que sur l'informatisation des bibliothèques, les fournitures et les fournisseurs.

DOCUMENTS NON CANADIENS

Les ouvrages de référence et les ouvrages en général indispensables à la recherche en bibliothéconomie et en sciences de l'information, à l'étude et à la pratique de ces disciplines sont acquis de façon sélective, quel que soit leur lieu de publication. Bon nombre de ces ouvrages de référence concernent le Canada, ainsi que les États-Unis ou l'Europe; ils font autorité et certains sont les seules sources d'information disponibles. La Bibliothèque nationale acquiert également des manuels, des annuaires, des glossaires, des outils d'analyse et d'indexation qui ne sont pas canadiens, ces documents étant essentiels à la poursuite de recherches poussées en bibliothéconomie et en sciences de l'information. Les documents recueillis sont publiés sur divers supports disponibles et, dans certains cas, ne constituent pas des imprimés comme tels. La majeure partie des documents acquis sont publiés en français ou en anglais, mais il arrive qu'ils le soient aussi dans d'autres langues lorsqu'ils sont considérés comme nécessaires à la recherche.

La Bibliothèque nationale est le dépôt canadien des communications de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA). Elle conserve également un certain nombre de normes nationales et internationales relatives aux bibliothèques, telles que les normes de l'American National Standards Institute (ANSI), l'Association française de normalisation (AFNOR), l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et la British Standards Institution (BSI).

Collection de soutien au personnel de la Bibliothèque nationale

Une partie de la collection vise à soutenir le personnel de la Bibliothèque nationale dans l'accomplissement de ses tâches. Cette collection se compose donc essentiellement de documents en sciences de l'information, en informatique, en gestion, en formation professionnelle et de documents de référence généraux, tels que des dictionnaires de langues, des thésaurus et des annuaires. Il est possible que la Bibliothèque acquière des documents dans d'autres secteurs en fonction des besoins du personnel. Le nombre d'exemplaires achetés dépend de l'utilisation prévue.

MISE EN COMMUN DES RESSOURCES

Les documents canadiens (collection de consultation) et non canadiens acquis pour sauvegarder le patrimoine et pour favoriser le développement des bibliothèques sont disponibles dans le cadre de la mise en commun des ressources. De plus, le rôle de la Bibliothèque dans la mise en commun des ressources est soutenu par les collections suivantes:

Collections-ressources nationales

Au Canada, la collection nationale qui sert à la mise en commun des ressources est la somme de nombreuses collections de bibliothèques. Ces collections comportent des points forts, au plan national ou régional, sur lesquels les autres bibliothèques peuvent compter.

Bien qu'elles aient d'abord été développées pour sauvegarder le patrimoine, deux collections de la Bibliothèque nationale sont considérées comme des ressources nationales. Leur expansion se poursuit pour répondre aux besoins de la mise en commun, que ce soit pour la référence ou pour le prêt.

RÉFÉRENCE

La Collection de référence:

  • appuie la mise en commun des ressources aux niveaux national et international en fournissant des sources bibliographiques et de vérification détaillées pour les documents canadiens et non canadiens;
  • alimente un réseau d'aiguillage efficace entre les bibliothèques canadiennes et à l'échelle internationale;
  • soutient un service de référence de dernier recours offert aux autres bibliothèques canadiennes dans les domaines où l'on s'attend à ce que les ressources nationales suffisent aux besoins;
  • aide les bibliothèques fédérales à répondre aux besoins d'information du gouvernement;
  • permet la prestation de services de référence multidisciplinaires de base au moyen d'ouvrages de référence fondamentaux.

MUSIQUE

La Collection de musique:

  • répond aux besoins de référence du personnel et des usagers de la Bibliothèque nationale, y compris à ceux des bibliothèques canadiennes et des Canadiens qui n'ont pas accès à des collections de musique ou à des spécialistes en la matière.

Soutien aux bibliothèques fédérales

La Loi sur la Bibliothèque nationale stipule que:

L'administrateur général peut coordonner les services de bibliothèques des ministères, des directions et des agences du gouvernement fédéral. [Paragraphe 7 (2).]

Les bibliothèques fédérales utilisent depuis toujours les collections de la Bibliothèque nationale, particulièrement sa collection de publications en série étrangères. L'accent mis sur le patrimoine de l'édition canadien vise à réduire l'ampleur et le contenu de la collection de publications en série étrangères et reflète la nouvelle orientation.

La Bibliothèque nationale continuera à soutenir les besoins des bibliothèques fédérales par l'entremise de ses collections de consultation, y compris ses documents canadiens et ses collections spéciales, notamment de référence et de bibliothéconomie.