<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2006-12-09 à 17:36:15. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2006-12-09 at 17:36:15. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
--- Signature du Gouvernement du Canada Logo du gouvernement canadien
---
  English Contactez-nous Aide Recherche Site du Canada
Quoi de neuf
À notre sujet
Thèmes Publications Météo Accueil

Lois et règlements

Salle des médias

Programmes et services

La Ministre

Divulgation proactive

Conférences et événements

Ressources connexes

Liens éclairs
  communiqué de presse

Le nouveau gouvernement du Canada est heureux des réels progrès réalisés à Nairobi


NAIROBI, 17 novembre 2006 – L’honorable Rona Ambrose, ministre de l’Environnement, a souligné aujourd’hui les réalisations du Canada lors de la 12e Conférence des Parties (CdP12) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui s’est déroulée à Nairobi, au Kenya.

« La Conférence de Nairobi a fourni une occasion importante de réitérer auprès des Canadiens et de la communauté internationale l’engagement de notre gouvernement au processus des Nations Unies ainsi qu’aux efforts constructifs pour offrir une véritable réponse mondiale aux changements climatiques, affirme la ministre Ambrose. Le Canada peut être fier de ses contributions au progrès réalisé cette semaine. »

Le Canada a joué un rôle de premier plan en participant à des négociations intenses sur plusieurs points importants, notamment l’accord de tous les pays pour examiner en profondeur la CCNUCC, ouvrant ainsi la voie à une future entente plus efficace ainsi qu’à une participation mondiale élargie.

La ministre Ambrose a exhorté ses collègues internationaux à adopter un processus urgent pour élargir le protocole en y ajoutant de nouveaux membres. Le Canada a toujours maintenu qu’une véritable réponse mondiale aux changements climatiques exige que tous les intervenants participent à l’effort commun.

« Nous estimons qu’un examen du Protocole est un travail à la fois urgent et essentiel. Toutes les parties ont acquis une expérience considérable depuis qu’il a été mis au point, il y a environ neuf ans, précise la ministre. Le temps est venu de s’engager dans un processus exhaustif couvrant tous les aspects du Protocole afin de déterminer ce qui a bien fonctionné et les points à améliorer. »

En plus de participer au programme officiel de la Conférence, la ministre Ambrose a eu de nombreuses discussions bilatérales avec des pays comme la Chine, le Kenya, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Inde et la Corée du Sud, de même qu’avec des représentants de l’Union européenne. Ces réunions ont donné lieu à des discussions franches et ont permis à la ministre de partager avec ses collègues le tout premier plan canadien détaillé visant à combattre tant la pollution atmosphérique que les changements climatiques.

La ministre Ambrose a indiqué qu’il était nécessaire d’être franc et ouvert au sujet du résultat des efforts précédents du Canada et d’être réaliste quant au progrès que nous pourrions réaliser d’ici 2012.

« Notre gouvernement est conscient du fait que la clé de la réussite est une évaluation constructive, ouverte et franche de notre position actuelle ainsi que des efforts résolus pour trouver collectivement une véritable solution mondiale pour contrer les changements climatiques, précise la ministre Ambrose. À Nairobi, nous avons obtenu l’engagement de nos collègues internationaux, nous avons proposé des solutions fiables et nous avons prouvé que le Canada est bien placé pour jouer un rôle de chef de file. »

Documents connexes :

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Robert Klager
Directeur des Communications
Bureau de la Ministre de l’Environnement
(819) 997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
(819) 934-8008
1-888-908-8008


| Quoi de neuf | À notre sujet | Thèmes | Publications | Météo | Accueil |
| Aide | Recherche | Site du Canada |
La Voie verteMC, site Web d'Environnement Canada
Avis importants