<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2006-12-09 à 23:06:16. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2006-12-09 at 23:06:16. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Signature d'Environnement Canada Logo du gouvernement canadien
sauter le premier menu
  English Contactez-nous Aide Recherche Site du Canada
Quoi de neuf
À notre sujet
Thèmes Publications Météo Accueil

Lois et règlements

Salle des médias

Programmes et services

La Ministre

Divulgation proactive

Conférences et événements

Ressources connexes

Liens éclairs
discours

Discours d'ouverture à l'occasion de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques

NAIROBI, Kenya

6 novembre 2006

 

L'honorable Rona Ambrose
Allocution de
L'Honorable Rona Ambrose, c.p., député, Ministre de l'Environnement


Mesdames et Messieurs les Délégués, Distingués invités d'honneur, Mesdames et messieurs,

C'est un grand privilège pour moi de vous souhaiter la bienvenue à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de 2006. Pour commencer, j'aimerais sincèrement remercier le gouvernement du Kenya, pays hôte de cette importante et captivante conférence historique.

Toutes mes félicitations pour les efforts que nous avons tous déployés en vue de faire progresser cet enjeu critique.

J'aimerais également féliciter le nouveau président de la Conférence des Parties (CP), son Excellence le ministre Kivutha Kibwana. Ce fut un privilège de siéger à titre de présidente et au nom de mon pays, le Canada, nous vous félicitons et vous présentons nos meilleurs vœux. Le Canada reconnaît l'importance de cette réunion. Nous appuyons tous le ministre Kibwana et sommes persuadés qu'il assurera orientation et sagesse pour faire de cette Conférence une réussite.

Le rôle du président de la CP et de la Réunion des Parties présente de nombreux défis importants, mais il offre également de nombreuses occasions stimulantes de participer à des discussions avec des dirigeants provenant du monde entier sur les efforts qu'ils ont déployés afin de s'attaquer au problème des changements climatiques et, plus particulièrement, sur leurs réflexions sur la façon de faire avancer le processus. En fait, c'est la raison première de notre présence ici : nous assurer que nous pouvons traiter ensemble de cette question d'importance mondiale.

À cet égard, j'aimerais particulièrement remercier le Bureau de la CP 11 de ses précieux conseils au cours des derniers mois. J'aimerais également féliciter Monsieur Ivo de Boer de sa nomination à titre de Secrétaire exécutif.

J'ai eu l'honneur de présider la cérémonie d'ouverture de nos séances à Bonn où ont eu lieu les premières discussions sur l'avenir de la coopération internationale en matière de lutte contre les changements climatiques.

À Bonn, deux nouveaux processus essentiels aux discussions que nous aurons au cours des deux prochaines semaines ont été lancés.

J'ai également eu l'occasion de tenir des consultations officieuses sur la proposition de la Russie visant l'élaboration de procédures appropriées pour l'approbation d'engagements volontaires.

Il est de bon augure que nous reconnaissions l'importance des discussions portant sur cette proposition. J'ai eu le privilège d'être l'hôte, dans ma ville natale d'Edmonton en Alberta, d'un atelier de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, ou le CCNUCC, portant sur l'adaptation.

Les changements climatiques représentent un véritable enjeu d'importance mondiale et la réalisation de progrès concrets repose sur la participation de tous les principaux pays émetteurs à trouver une solution. Tous les pays doivent collaborer pour définir les défis communs et partager leurs idées. Toutefois, comme nous le savons tous, chaque situation est unique et trouver des solutions communes peut être complexe. Il faut tout de même aller de l'avant et nous devons tous travailler à trouver des façons de faire novatrices.

Nous devons nous demander : « Qu'est-ce qui a fonctionné et n'a pas fonctionné relativement aux changements climatiques? »

« De quelle façon pouvons nous accroître nos efforts et collaborer plus efficacement? » Plus important encore, devons-nous nous demander : « Comment pouvons nous trouver une solution mondiale réellement efficace à la menace des changements climatiques? »

Mesdames et Messieurs les Déléguées, distingués invités, pour terminer, permettez moi de remercier encore une fois le gouvernement du Kenya, hôte de ces séances, et de présenter mes meilleurs vœux à Son Excellence, le ministre Kivutha Kibwana.

Je me réjouis de me joindre à vous à Nairobi la semaine prochaine. J'espère que nous profiterons pleinement des occasions que présente cette Conférence pour accomplir des progrès concrets dans nos efforts visant à combattre les changements climatiques.

Je vous remercie.


| Quoi de neuf | À notre sujet | Thèmes | Publications | Météo | Accueil |
| Aide | Recherche | Site du Canada |
La Voie verteMC, site Web d'Environnement Canada
Avis importants