<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2007-05-16 à 00:43:08. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2007-05-16 at 00:43:08. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Élément graphique Page d'accueil > Art et photographie > Vision photographique du Canada English
Élément graphique
Bannière : Vision photographique du Canada : La mémoire d'une nation

Évolution de la photographie



Élément graphiqueRechercher base de donnéesÉlément graphique
Terrain de caravaning au Waterton LakesLarger image

Terrain de caravaning au Waterton Lakes
Waterton (Alberta), date inconnue
Photograph inconnu
PA-211693 (source)



Les premiers dispositifs photographiques réagissaient lentement à la lumière, ne captaient pas toutes les couleurs du spectre et produisaient des épreuves monochromes. En raison de l'action lente des émulsions photographiques, il était impossible de photographier des sujets en mouvement, et les modèles des portraits devaient maintenir les poses longtemps en studio, ce qui leur donnait un regard austère et sérieux. Les émulsions étaient aussi très sensibles à la lumière bleue; c'est pourquoi plusieurs paysages du XlXe siècle ne montrent aucun nuage, mais plutôt un ciel délavé. Les panneaux portant des inscriptions en rouge paraissent plus foncés et sont illisibles. De plus, pendant les 15 premières années de la photographie environ, les procédés les plus populaires, la daguerréotypie et l'ambrotypie, ne pouvaient produire qu'une seule copie de chaque image. Toutes ces imperfections ont fini par être éliminées, mais très progressivement.

En 1851, l'apparition d'un procédé de fabrication de négatifs de bonne qualité a permis aux photographes de produire plusieurs copies des épreuves et a incidemment réduit les coûts rattachés à la photographie. La photosensibilité des négatifs a augmenté au fil des années, si bien qu'il était possible de prendre des clichés « instantanés » dès les années 1890. Les pellicules panchromatiques, qui captaient toutes les couleurs de façon égale, ont été commercialisées au début du XX2 siècle. À partir de 1905, plusieurs méthodes de production d'images en couleurs ont été expérimentées et commercialisées, mais la seule qui ait subsisté est la pellicule Kodachrome, lancée en 1936. Les premières épreuves couleur présentaient certains défauts, car elles étaient produites à la main. Elles ont fait place aux épreuves fabriquées mécaniquement, qui avaient aussi leur faiblesse : leurs couleurs avaient tendance à pâlir ou à changer. Enfin, au début du XXle siècle, une toute nouvelle forme de photographie a vu le jour, la photographie numérique, pleine d'avenir et de possibilités.

L'équipement nécessaire à la photographie était à l'origine assez coûteux, de sorte que la plupart des photographes étaient des professionnels, qui vendaient leurs images à des clients. Au début, ces clients étaient des gens nantis qui se faisaient prendre en photo, comme ils auraient fait peindre leur portrait autrefois par un peintre. Dans les années 1850, les négatifs sur plaque de verre ont fait baisser les coûts de la photographie et en ont élargi la portée. Les photographes ont commencé à immortaliser des édifices, des endroits, des événements et des célébrités afin de vendre leurs images. Dès les années 1890, la révolution Kodak (« Appuyez sur le bouton, nous ferons le reste ») a donné à tous la possibilité de prendre leurs propres photos instantanées.

La similigravure et les autres procédés d'impression ont permis la publication de photographies dans des journaux illustrés. Les publicités contenant des photographies sont devenues courantes, les entreprises ont produit des catalogues illustrés et les villes ont publié des annonces en images afin de promouvoir leur développement. Les cartographes ont créé des cartes fondées sur des photographies, les scientifiques ont accru la vision des humains en mettant au point la photographie à infrarouge, la photographie en ultraviolet et la photographie à durée d'exposition prolongée, les généraux ont planifié des batailles en étudiant des photographies de surveillance aérienne, les agronomes et les experts en foresterie ont déterminé la condition de croissance des végétaux à l'aide de l'imagerie par satellite en couleurs fausses, et des photos ont été apposées sur les permis de conduire et autres pièces d'identité. En somme, presque toutes les sphères de l'activité humaine ont tiré profit de la photographie ou en ont subi l'influence.

Élément graphique

Élément graphique