<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2007-05-17 à 12:12:26. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2007-05-17 at 12:12:26. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives Canada
Élément graphique EnglishContactez-nousAideRechercheSite du Canada
AccueilÀ notre sujetQuoi de neuf?À l'affichePublications

Le générique du Bulletin
Abonnement Commentaires Numéros antérieurs À propos de nous

Mars/Avril 2003
Vol. 35, no 2
ISSN 1492-4684

Article précédent Sommaire Article suivant

Le personnel de la Bibliothèque partage l'émerveillement de la lecture

Leurs petits visages s'illuminent quand on les appelle par leur nom. C'est leur tour de partager un livre en tête à tête avec l'un des bénévoles d'aujourd'hui.

Depuis le mois de novembre, du personnel de la Bibliothèque ont chaque semaine donné une heure de leur temps pour lire avec des élèves de la maternelle et de la première année de l'école Centennial au centre-ville d'Ottawa. Ils prennent part à LectureOttawa, un programme présenté par le Centre de recherche et d'innovation d'Ottawa (OCRI) qui associe des écoles de la collectivité et des organisations locales du monde des affaires et du secteur public. Suivant l'exemple de Roch Carrier, administrateur général de la Bibliothèque nationale, qui fait la lecture à des groupes d'écoliers chaque fois que son horaire chargé le lui permet, le personnel de la Bibliothèque a sauté sur la chance de participer au Programme d'alphabétisation précoce.

Si on se fie à leurs réactions jusqu'à maintenant, l'expérience a dépassé toutes les espérances.

Les bénévoles

« La chance de me joindre au programme LectureOttawa se produit à un bon moment pour moi. Récemment, le cadet de mes quatre enfants, Nicolas, a eu 20 ans et est parti au collège. C'est le moment idéal pour créer de nouvelles routines !

La classe, ou devrais-je dire les enfants, est devenue un sujet de conversation familiale dans notre foyer. Nous rions de leurs pitreries, et nous reconnaissons les défis auxquels ces jeunes gens feront face. Ils sont entrés dans l'histoire de notre vie.

Chaque semaine, j'attends avec impatience ma journée de lecture, quand nous lisons le titre et le nom de l'auteur et que nous ouvrons les pages d'une nouvelle aventure. »

Michelle Landriault est bénévole dans la classe de prématernelle de Linda Lecourt

« Depuis janvier, l'événement marquant de ma semaine a été l'heure passée avec les élèves de la classe de première année de Mary Ellin Wilson. Certains de ces enfants sont déjà capables de lire un livre au complet avec peu ou sans aide de ma part, mais d'autres ont besoin d'un peu plus d'aide. Les écouter lire en tournant les pages de ces livres brillamment illustrés me ramène à mon enfance et aux nombreux moments de bonheur que lire me procurait. Quand l'heure est finie, je ne suis pas toujours sûre de qui en a bénéficié le plus  -  les élèves ou moi ! »

Rebecca Grace

« Je me souviens de la fierté que j'ai ressentie quand j'ai lu mon premier livre  -  toute seule. La lecture est depuis lors devenue non seulement un passe-temps mais une obsession pour moi. J'espère pouvoir transmettre l'excitation de la lecture à ces enfants, pas encore assez âgés pour lire d'eux-mêmes. Je suis récompensée quand je vois une étincelle s'allumer dans leurs yeux… »

Linda Sigouin est bénévole dans la classe de prématernelle de Linda Lecourt

J'ai toujours eu du plaisir à lire. Quand mes enfants étaient jeunes, j'essayais d'instiller en eux l'amour de la lecture. Aujourd'hui, nous aimons tous lire et échangeons toujours nos livres. Lorsque j'ai entendu parler de ce programme de bénévoles, ça m'a beaucoup stimulée. Je ne pouvais m'imaginer ne PAS consentir à y participer. J'ai aimé tous les enfants de l'école Centennial. Ils semblent réellement intéressés et ils désirent vraiment lire et apprendre. Grâce à eux, le sourire éclaire mon visage !

Lyne Edmonds est bénévole dans la classe de première année de Mary Ellen Wilson

« Je me suis portée volontaire pour LectureOttawa afin de partager mon amour de la lecture et de l’apprentissage. Chaque enfant de la classe de première année de Mary Ellen Wilson franchit le stade merveilleux l’amenant à devenir un lecteur. Je me considère privilégiée d’en être témoin et de faire partie de cette transformation. »

Karen Krzyzewski (également connue comme la « Conteuse d’histoires »)

« Être bénévole pour LectureOttawa est enrichissant à plusieurs égards : ce rôle m’a permis de connaître un groupe extraordinaire d’enfants et de découvrir un véritable choix de livres qui sont parus depuis que ma propre fille était dans ce groupe d’âge. Le simple fait de participer est bénéfique. C’est l’heure de la semaine que je préfère ! »

Liz Morton est bénévole dans la classe de prématernelle de madame Lecourt

Observation d'une enseignante

« Il s'agit d'une expérience extraordinaire… Les enfants savent d'avance l'arrivée d'une personne et ils attendent ce moment avec impatience… Le programme a fait toute une différence. Bien qu'on fasse la lecture à la maison chez certains enfants de la classe 17, nous avons aussi des enfants qui ne vivent cette expérience que dans la classe. »

Linda Lecourt, enseignante à la prématernelle, École publique Centennial

Commentaire de la coordinatrice

« C'est un programme sensationnel qui, en quelques courts mois, a obtenu un appui incroyable des secteurs privé et public. Nous sommes ravis que la Bibliothèque nationale y joue un rôle majeur. »

Sheila Jenkins, coordinatrice du programme LectureOttawa


On ne pourra jamais trop insister sur l'importance de l'alphabétisation, à la fois pour l'enfant en tant qu'individu et pour la société canadienne prise comme un tout. Dans le monde actuel de la haute technologie, du libre-service et de la transmission rapide de l'information, les bases de la lecture sont plus nécessaires que jamais. Des programmes tels que LectureOttawa fournissent à chacun de nous l’occasion d'aider les enfants non seulement à acquérir les outils pour fonctionner dans notre monde de mots, mais aussi pour déployer leur imagination et leur permettre de découvrir et créer de nouveaux mondes bien à eux.

Si vous ou votre organisation êtes intéressé(e) à participer au programme LectureOttawa, vous pourrez trouver plus de détails sur le projet dans le site de l'OCRI à l'adresse www.ocri.ca/french/index.html.