<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2007-05-17 à 14:30:55. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2007-05-17 at 14:30:55. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives Canada
Élément graphique EnglishContactez-nousAideRechercheSite du Canada
AccueilÀ notre sujetQuoi de neuf?À l'affichePublications

Bannière : Le Gramophone virtuel
Élément graphiqueIntroductionÉcouteRecherche dans la collection
  

Georges Beauchemin, interprète (1891-1957)

Né le 17 juin 1891 à Nicolet, petite municipalité près de Trois-Rivières, Georges Beauchemin devient vétérinaire pour le gouvernement fédéral. En poste à Winnipeg de 1922 à 1924, il est ensuite affecté aux bureaux de Montréal. Passionné de musique populaire, il accepte de se produire à l'occasion au poste de radio CKAC, accompagné au piano par sa femme, Marguerite Duval, ce qui lui vaut des propositions de la part des compagnies de disques. Il enregistre deux chansons chez Starr en 1926, puis passe chez His Master's Voice (Victor), compagnie pour laquelle il enregistrera 45 chansons entre 1928 et 1932. Son répertoire comprend alors, à parts égales, des reprises de succès français et des versions françaises de succès américains, dont une quinzaine sont signées par Roméo Beaudry. Ses chansons les plus connues sont « Jeannine au temps des lilas », « Y'a des loups » et « Un coin de ciel bleu ». Il enregistre également deux chansons originales du dramaturge Henry Deyglun et du pianiste montréalais Fred Carbonneau.

Accaparé par son métier, Georges Beauchemin limite ses activités musicales au disque et quitte complètement le domaine après son déménagement à Québec en 1936. Ne possédant pas une voix puissante, il fait partie de la première génération de chanteurs de variétés qui a profité de la technologie du microphone, à la radio d'abord puis sur disque. La compagnie Duprex (des magasins à rayons Dupuis & Frères à Montréal) a repris deux enregistrements de Georges Beauchemin sous le pseudonyme de Roger Mainville. Le décès de l'interprète est survenu à Montréal le 25 février 1957.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les enregistrements de Georges Beauchemin, veuillez consulter la base de données du Gramophone virtuel.

Robert Thérien, chercheur en musique, Montréal