<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2007-05-17 à 14:40:02. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2007-05-17 at 14:40:02. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives Canada
Élément graphique EnglishContactez-nousAideRechercheSite du Canada
AccueilÀ notre sujetQuoi de neuf?À l'affichePublications

Bannière : Le Gramophone virtuel
Élément graphiqueIntroductionÉcouteRecherche dans la collection
  

Victor Occellier, baryton et professeur
(vers 1865-1916)

Victor Occellier

Victor Occellier voit le jour en Italie et il étudie en France où il commence sa carrière de chanteur d'opéra. Il visite Montréal et Québec en 1899, alors qu'il est en tournée avec la troupe Durieu-Nicosias; il tient le rôle de Guillaume Tell dans l'opéra de Rossini. Plus tard, cette même année, la troupe se dissout à Cuba. Il se rend alors à New York pour faire ses débuts avec le Metropolitan Opera dans le rôle de Valentin de Faust, le 27 janvier 1900. Il quitte New York peu de temps après pour se rendre à Montréal et y devenir une vedette dans l'exécution de ballades et de chansons d'opérettes au parc Sohmer, de 1900 à 1906. Après un adieu à la scène dans Rigoletto en 1906 au Monument-National et une brève apparition au Manhattan Opera de New York, le semi-retraité de la scène s'établit à Québec pour se consacrer à l'enseignement.

Il enregistre quelques pièces pour la maison Berliner, dont « Ô Canada, mon pays, mes amours » et « L'Aquillon ». En remontant les années présente une discographie du chanteur.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les enregistrements de Victor Occellier, veuillez consulter la base de données du Gramophone virtuel.


Références

Moogk, Edward B. -- En remontant les années : l'histoire et l'héritage de l'enregistrement sonore au Canada, des débuts à 1930. -- Ottawa : Bibliothèque nationale du Canada, 1975. -- xii, 447 p. -- No AMICUS 79943. -- Publié aussi en anglais sous le titre de Roll back the years : history of Canadian recorded sound and its legacy : genesis to 1930

« Occellier,Victor  ». -- Encyclopédie de la musique au Canada. -- Sous la direction d'Helmut Kallmann et al. -- 2e éd. rev. et augm. -- [Saint-Laurent, Qué.] : Fides, 1993. -- No AMICUS 13213211