<
 
 
 
 
×
>
Vous consultez une page Web conservée, recueillie par Bibliothèque et Archives Canada le 2007-05-26 à 11:38:52. Il se peut que les informations sur cette page Web soient obsolètes, et que les liens hypertextes externes, les formulaires web, les boîtes de recherche et les éléments technologiques dynamiques ne fonctionnent pas. Voir toutes les versions de cette page conservée.
Chargement des informations sur les médias

You are viewing a preserved web page, collected by Library and Archives Canada on 2007-05-26 at 11:38:52. The information on this web page may be out of date and external links, forms, search boxes and dynamic technology elements may not function. See all versions of this preserved page.
Loading media information
X
Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Élément graphique Page d'accueil > Guerre et armée > Visages de guerre English
Élément graphique
Élément graphique

Sélection de photos : Élément graphique Armée de terreÉlément graphique MarineÉlément graphique Armée de l'air


Sélection de photos : L'Armée de terre



L'Armée canadienne

Photo du Caporal suppléant H.G. Roseborough de la 8e Compagnie de prévôté, Corps de prévôté canadien, peignant des affiches. Boxtel, Pays-Bas, 15 mars 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Source
Le Caporal suppléant H.G. Roseborough de la 8e Compagnie de prévôté, Corps de prévôté canadien, peint des affiches. Boxtel, Pays-Bas, 15 mars 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, plus de 750 000 hommes et femmes ont servi dans les unités d'administration, de combat et d'appui de l'Armée canadienne. Au Canada, certains membres du personnel ont été affectés à des fonctions liées à la défense du pays tandis que d'autres ont travaillé dans les 97 centres d'entraînement de l'Armée. À mesure que les unités étaient mobilisées au Canada, le quartier général de la Défense nationale les transférait au Royaume-Uni, où elles étaient intégrées à l'Armée canadienne outre-mer. De 1940 jusqu'au 5 juin 1944, les soldats canadiens ont perfectionné leurs habiletés tout en participant activement à la défense du Royaume-Uni.

Photo de deux soldats d’infanterie du South Saskatchewan Regiment durant les opérations de nettoyage le long du canal Oranje Canal, Pays-Bas, 12 avril 1945. Photo prise par le lieutenant Dan Guravich.

Source
Des soldats d’infanterie du South Saskatchewan Regiment durant les opérations de nettoyage le long du canal Oranje Canal, Pays-Bas, 12 avril 1945. Photo prise par le lieutenant Dan Guravich.

En même temps, d'autres unités canadiennes étaient envoyées pour défendre Terre-Neuve, les Bahamas, les Bermudes, la Guyane britannique et la Jamaïque. De 1940 à 1942, les troupes canadiennes ont pris part à des opérations le long des côtes de la Norvège, à la défense de Hong Kong en décembre 1941 et au raid sur Dieppe le 19 août 1942. En juillet 1943, la 1re Division canadienne d'infanterie, avec des unités britanniques et américaines, a envahi la Sicile. Après la chute de la Sicile, la Division a continué à se battre en Italie aux côtés de la 5e Division blindée canadienne. Au cours de cette période, les unités canadiennes stationnées au Royaume-Uni continuaient à se préparer pour l'invasion imminente de l'Europe.

Photo du personnel de tir d’un mortier de trois pouces (7,62 cm) de la Compagnie d’appui, le Regina Rifle Regiment. Bretteville-l’Orgueilleuse, France, vers le 9 juin 1944. Photo prise par le lieutenant Donald I. Grant.

Source
Le personnel de tir d’un mortier de trois pouces (7,62 cm) de la Compagnie d’appui, le Regina Rifle Regiment. Bretteville-l’Orgueilleuse, France, vers le 9 juin 1944. (En avant, de gauche à droite) Les carabiniers Dan E. Corturient, A.V. « Swede » Renwick et Win R. Powell. (Derrière, de gauche à droite) Le carabinier George Cooper, le sergent Tom Holt, le carabinier Ben Wilson. Photo prise par le lieutenant Donald I. Grant.

Le 6 juin 1944, la 3e Division canadienne d'infanterie et la 2e Brigade blindée canadienne ont débarqué en Normandie avec d'autres unités de la 2e Armée britannique. Durant les jours qui ont suivi, des unités additionnelles du 2e Corps canadien ont été déployées à la tête de pont de la Normandie. Ces troupes canadiennes et leurs alliés ont ensuite libéré la France. D'octobre 1944 à mai 1945, les soldats canadiens ont combattu dans tout le nord-ouest de l'Europe, libérant la Belgique et les Pays-Bas. La dernière campagne européenne a été l'invasion de l'Allemagne par les Alliés. Les forces allemandes, prises entre les forces alliées et l'armée russe, se sont effondrées et ont capitulé. Les hostilités ont cessé officiellement le 8 mai 1945. La guerre avait coûté cher à l'Armée canadienne : au total, 17 682 soldats étaient morts au front.

Photo de deux soldats d’Infanterie du West Nova Scotia Regiment, sur un porteur universel en route pour Rotterdam, entourés de civils hollandais qui célèbrent la libération des Pays-Bas, 9 mai 1945. Photo prise par le lieutenant G. Barry Gilroy.

Source
Des soldats d’Infanterie du West Nova Scotia Regiment, sur un porteur universel en route pour Rotterdam, sont entourés de civils hollandais qui célèbrent la libération des Pays-Bas, 9 mai 1945. Photo prise par le lieutenant G. Barry Gilroy.

Photo de femmes et d'enfants hollandais assis sur un char Sherman VC Firefly du régiment Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians). Harderwijk, Pays-Bas, 19 avril 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Source
Des femmes et des enfants hollandais assis sur un char Sherman VC Firefly du régiment Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians). Harderwijk, Pays-Bas, 19 avril 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Photo du personnel du Service canadien de l’armée féminine au 3e Centre d’entraînement (de base) du Service. Kitchener (Ontario), 6 avril 1944. Photographe inconnu.

Source
Personnel du Service canadien de l’armée féminine au 3e Centre d’entraînement (de base) du Service. Kitchener (Ontario), 6 avril 1944. Photographe inconnu.

Photo du quartier général tactique des Fusiliers Mont-Royal. Munderloh, Allemagne, 29 avril 1945.  Photo prise par le lieutenant Dan Guravich.

Source
Le quartier général tactique des Fusiliers Mont-Royal. Munderloh, Allemagne, 29 avril 1945. (De gauche à droite) Le capitaine J.S. Hamilton, Artillerie royale du Canada, le lieutenant-colonel J.A. Dextraze, commandant des Fusiliers Mont-Royal; le lieutenant A. Gautier et le sergent P.P. Leduc, tous deux membres de Les Fusiliers Mont-Royal; le major D.W. Grant, du Toronto Scottish Regiment (MG). Photo prise par le lieutenant Dan Guravich.

Photo des artilleurs du 2e Régiment d’artillerie antiaérienne lourde, Artillerie royale du Canada, poussent un canon antiaérien de 3,7 pouces (9,84 cm)  dans la boue. Dunkerque, France, 1er février 1945. Photo prise par le lieutenant Ken Bell.

Source
Des artilleurs du 2e Régiment d’artillerie antiaérienne lourde, Artillerie royale du Canada, poussent un canon antiaérien de 3,7 pouces (9,84 cm) dans la boue. Dunkerque, France, 1er février 1945. Photo prise par le lieutenant Ken Bell.

Photo du soldat H.E. Goddard du Perth Regiment, portant une mitrailleuse légère Bren, et marchant dans une forêt au nord de Arnhem, Pays-Bas, 15 avril 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Source
Le soldat H.E. Goddard du Perth Regiment, portant une mitrailleuse légère Bren, marche dans une forêt au nord de Arnhem, Pays-Bas, 15 avril 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Photo des artilleurs de la Troupe « B », 5e Batterie, 5e Régiment d’artillerie de campagne, Artillerie royale du Canada, faisant tirer un canon de 25 livres (11,4 kg). Malden, Pays-Bas, 1er février 1945. Photo prise par le lieutenant Michael M. Dean.

Source
Des artilleurs de la Troupe « B », 5e Batterie, 5e Régiment d’artillerie de campagne, Artillerie royale du Canada, font tirer un canon de 25 livres (11,4 kg). Malden, Pays-Bas, 1er février 1945. (De gauche à droite) Le sergent Jack Brown, le bombardier Joe Wilson, les artilleurs Lyle Ludwig, Bill Budd, George Spence et Bill « Scotty » Stewart. Photo prise par le lieutenant Michael M. Dean.

Photo du poste d’observation avancé de la Batterie « B », 1er Régiment d’artillerie de campagne, Artillerie royale du Canada, près de Potenza, en Italie, 24 septembre 1943. Photo prise par le lieutenant Alex M. Stirton

Source
Poste d’observation avancé de la Batterie « B », 1er Régiment d’artillerie de campagne, Artillerie royale du Canada, près de Potenza, en Italie, 24 septembre 1943. (De gauche à droite) L’artilleur Chuck Drickerson (tenant le télémètre), l’artilleur Jim Tulley (téléphone de campagne), le sergent-major de régiment G. Doug Gilpin (jumelles), le capitaine George E. Baxter (porte-carte) et l’artilleur Hugh Graham (radio). Photo prise par le lieutenant Alex M. Stirton.

Photo de quatre soldats d’infanterie des Argyll and Sutherland Highlanders of Canada se faisant à manger et se réchauffant autour d’un feu dans un enclos de ferme près de Veen, en Allemagne, 7 mars 1945. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Source
Des soldats d’infanterie des Argyll and Sutherland Highlanders of Canada se font à manger et se réchauffent autour d’un feu dans un enclos de ferme près de Veen, en Allemagne, 7 mars 1945. (De gauche à droite) Les soldats Bob Fessay, G.J. Burt, K.L. McKenney et L.R. Young. Photo prise par le capitaine Jack H. Smith.

Photo des premières infirmières militaires (« nursing sisters ») du Corps de santé royal canadien à arriver en France après le Jour J. France, 17 juillet 1944. Photo prise par le lieutenant Frank L. Dubervill.

Source
Les premières infirmières militaires (« nursing sisters ») du Corps de santé royal canadien à arriver en France après le Jour J. France, 17 juillet 1944. (De gauche à droite) Le lieutenant M. Green, le capitaine H.M. Boutilier et le major Moya MacDonald. Photo prise par le lieutenant Frank L. Dubervill.

Photo du caporal N.R.V. Chapman, un membre du premier groupe de candidats à l’école de parachutisme, s’entraînant avec le harnais antichoc à l’École d’entraînement au parachutisme de l’Armée américaine. Fort Benning, Géorgie, États-Unis, vers le 1er au 6 septembre 1943. Photo prise par Harry Rowed de l’Office national du film.

Source
Le caporal N.R.V. Chapman, un membre du premier groupe de candidats à l’école de parachutisme, s’entraîne avec le harnais antichoc à l’École d’entraînement au parachutisme de l’Armée américaine. Fort Benning, Géorgie, États-Unis, vers le 1er au 6 septembre 1943. Photo prise par Harry Rowed de l’Office national du film.

Photo du personnel du Corps de santé royal canadien examinant un soldat canadien blessé que l’on transporte à une Unité chirurgicale de campagne. Italie, 15 janvier 1944. Photo prise par le lieutenant Alex M. Stirton.

Source
Le personnel du Corps de santé royal canadien examine un soldat canadien blessé que l’on transporte à une Unité chirurgicale de campagne. Italie, 15 janvier 1944. (De gauche à droite) Le major P.K. Tisdale, le sergent d’état-major W.H. Brigham et le soldat L.P. Lemieux. Photo prise par le lieutenant Alex M. Stirton.

 
 

Élément graphique